La coloration au henné peut évoquer à certaines une lubie de hippie, à d’autres la quintessence de la cosmétique végétale. À lui seul, le henné montre que des molécules directement issues de la nature peuvent avoir un effet non seulement véritable mais aussi durable. Après une période où le henné a pu être décrié, pour les raisons que nous allons voir, il revient aujourd’hui en force parmi les colorations végétales.

Histoire de la coloration au henné

Des feuilles réduites en poudre

Le henné, ou Lawsonia Inermis, est un arbuste originaire d’Orient, cultivé en Afrique du Nord principalement. Ses feuilles sont réduites en poudre, et c’est cette poudre très pigmentée qui permet la coloration des cheveux. Elle agit aussi sur la peau pour réaliser des tatouages éphémères et symboliques en forme d’arabesques, que l’on voit sur les mains des femmes orientales et des vacancières.

Henné naturel … ou pas

Le problème avec les tendances, c’est qu’elles sont souvent rattrapées par des mauvais génies. C’est exactement ce qui est arrivé dans les années 90 avec des mélanges que l’on pouvait trouver au supermarché et dont la composition n’était pas du henné à 100 %. Aujourd’hui encore, on trouve dans le commerce des hennés – ou intitulés comme tels – qui contiennent des sels métalliques visant notamment à renforcer la coloration rouge. Mais les sels métalliques ont mauvaise presse, et pour cause, ils sont totalement contre-indiqués pour d’autres traitements capillaires et à long terme, comme la permanente. Il s’agit donc de faire très attention au type de henné que l’on achète.

Henné naturel ou henné neutre, attention aux confusions !

 Henné neutre, uniquement un soin

La particularité du henné est aussi le soin qu’il apporte aux cheveux. Les fans du végétal l’aiment aussi pour ça : non seulement il colore mais il apporte également des nutriments et permet d’assainir le cuir chevelu. Néanmoins pour obtenir uniquement un soin, et pas une coloration, il faut choisir un henné neutre… à ne pas confondre avec le henné naturel. La différence tient simplement au fait que les deux ne proviennent pas de la même plante. Le henné neutre est la réduction en poudre des feuilles de Cassia Italica, un buisson originaire d’Afrique.

Henné naturel, un fort pouvoir colorant

À l’inverse, le henné naturel de bonne qualité, qui provient bien de feuilles de Lawsonia Inermis, a un fort pouvoir colorant, en plus d’apporter du soin. Selon la couleur de base, il donnera une nuance cuivrée ou auburn, avec des reflets chauds très intenses. Sur une blonde, il peut facilement teindre les cheveux en roux. Tout dépend donc de votre envie de départ et du temps de pose, d’environ une heure, qui reste à surveiller.

Henné mélangé avec d’autres plantes

Afin d’obtenir d’autres teintes que des couleurs chaudes et cuivrées, il est possible de trouver des mélanges à base de henné mais auxquels on ajoute d’autres plantes pour apporter des nuances différentes. Par exemple, dans ce mélange qui permet d’obtenir des reflets miellés sur un blond ou un châtain, on ajoute au henné naturel des fleurs de camomille, des feuilles d’aloé vera, de henné neutre, d’eucalyptus, d’indigo, etc.

A noter qu’avec ce type de mélanges, sur cheveux blancs ou très clairs, la teinte pourra difficilement être uniforme, mais plutôt patinée.

Je veux faire une coloration classique après un henné, c’est possible ?

Le malentendu autour du henné a commencé quand les sels métalliques sont arrivés dans des formulations plus vraiment naturelles. Ces sels sont incompatibles avec les produits colorants classiques. Si bien que le raccourci et le malentendu ont laissé croire que le henné était incompatible avec tout traitement chimique du cheveu et pour longtemps. Or, pour ce qui est du henné 100 % naturel, si vous vérifiez bien les ingrédients, il n’y a aucun problème ! À condition, mais comme pour n’importe quelle autre coloration, d’attendre un peu avant d’en faire une nouvelle. En sachant cependant que le henné, par son pouvoir colorant important, peut être difficile à faire dégorger mais que cela n’est en aucun cas dangereux.

Le henné est donc un type de coloration millénaire et parfaitement sûr s’il on regarde bien la composition du produit que l’on achète. Et, d’une manière générale, quel que soit votre type de coloration, elle aura besoin d’être protégée et sublimée pour durer !

Capucine