Vous rêvez de la chevelure lisse incroyable de Jennifer Aniston depuis ses années Friends, alors qu’au naturel ses cheveux sont ondulés ? Ou du brushing lisse et impeccable de Michelle Obama alors qu’elle a les cheveux crépus ? Bien sûr, elles peuvent sans trop réfléchir dépenser quelques centaines de dollars pour obtenir des cheveux bien raides. Mais si vous avez envie d’un lissage durable qui vous permette de ne pas passer des heures devant votre miroir le matin, des processus chimiques ou plus naturels peuvent vous aider. À condition de ne pas confier vos cheveux à n’importe qui !

Lissage temporaire ou permanent, il n’est dans tous les cas jamais définitif – et oui, les cheveux ça repousse et toujours dans leur nature – mais voyons ensemble quels sont les différents types de lissages et à quels cheveux ils s’adressent !

Le lissage brésilien

Un lissage temporaire

Le lissage brésilien n’est pas permanent, il dure environ 4 mois. Son principe est d’apporter du maintien à la fibre grâce à un comblement à base de kératine. Il s’agit donc d’un lissage qui, au lieu de raidir complètement la chevelure, va la discipliner en la gainant. Pour cette raison, il va faciliter le coiffage quotidien en donnant du corps et de la tenue aux cheveux mais pas au point de les raidir comme des baguettes.

Le lissage japonais

 Un lissage permanent oui, mais…

Le lissage japonais est un lissage permanent mais bien sûr pas définitif, ce qui équivaut à une durée de 6 à 7 mois environ en fonction de la pousse des cheveux. La formulation appliquée par le coiffeur pénètre au cœur de la fibre capillaire par un processus chimique à base d’acide thioglycolique, un produit que l’on retrouve aussi dans la permanente. Elle contient également de la protéine de soie qui apporte beaucoup de brillance à la chevelure, donnant au lissage japonais tout son intérêt.

À réserver aux cheveux en bonne santé

Le lissage japonais est une méthode chimique particulièrement invasive qui convient aux cheveux en bonne forme. Ce qui ne veut pas dire qu’elle va les réduire en miettes, rassurez-vous mais… il vous faudra bien réfléchir avant et être prête à vous retrousser les manches pour soigner vos cheveux en profondeur après cela ! Dans tous les cas, le lissage japonais ne prendrait pas bien sur des cheveux abîmés. De même, les cheveux afro ne présentent hélas pas une bonne base pour que cela fonctionne parfaitement.

Le lissage coréen

 Un lissage permanent à base de henné

Permanent comme le lissage japonais, le lissage coréen se trouve finalement à mi-chemin entre celui-ci et le lissage brésilien. À base de henné, il ravira celles qui ont fait une couleur végétale avec cette même plante, ne craignant donc pas ce processus. La formule est aussi composée de kératine et de protéine de soie, offrant un cocktail idéal pour un lissage efficace et plus doux qu’un lissage japonais.

Le lissage coréen est donc recommandé pour les cheveux crépus auxquels il apporte un rendu naturel, sans pour autant obtenir des cheveux radicalement raides.

Attention néanmoins aux cheveux abîmés là encore, le lissage coréen serait moins efficace et n’arrangerait pas l’état de votre crinière !

Le Luxter®

Du collagène végétal pour des cheveux maîtrisés

Moins connu que les autres, car beaucoup plus récent, le Luxter® est un processus de lissage à base de collagène végétal mis au point par la marque japonaise Lissfactor. Il répond à un problème que la plupart des femmes sur tous les continents connaissent : l’humidité et les frisottis qui en découlent. Il s’adapte donc plus aux cheveux ondulés ou qui frisent à la moindre goutte d’eau.

La fibre capillaire est ouverte et comblée avec le collagène pour la repulper, lui donnant une toute nouvelle nature, comme un brushing permanent avec du volume. On demande à voir mais ça fait rêver ! À l’inverse du lissage japonais, le processus n’est pas dangereux pour le cheveu et à l’inverse du lissage brésilien, le Luxter est durable.

La question du défrisage

Attention, sujet très sensible ! Le défrisage des cheveux crépus et afro fait régulièrement débat en raison du processus chimique très agressif qu’il nécessite.

Deux méthodes selon la nature de ses cheveux

Deux méthodes permettent de défriser les cheveux mais elles sont absolument incompatibles l’une avec l’autre : le défrisage thiolé, pour un défrisage léger qui s’adresse essentiellement aux cheveux frisés occidentaux, et la méthode la plus utilisée pour les cheveux crépus : l’alcaline. Elle pénètre profondément dans la fibre capillaire pour casser la kératine et entraîner le raidissement.

Prudence !

Dans tous les cas, et comme pour tous les bouleversements capillaires, la prudence est de mise ! Pas question de réaliser un défrisage chez soi sans précaution avec un kit si l’on n’a pas l’habitude, au risque de brûler son cuir chevelu après une mauvaise application ou une erreur dans le temps de pose. Il est plus que recommandé d’effectuer son défrisage dans un salon de coiffure sérieux et à la pointe des dernières techniques adaptées aux cheveux crépus ou afro.

 

Si les produits utilisés aujourd’hui pour le lissage sont moins nocifs qu’avant, il reste indispensable de choisir la technique adaptée à la nature de vos cheveux et surtout de les soigner ensuite avec des produits adéquats. Un professionnel vous conseillera dans tous les cas sur les meilleures méthodes pour lisser votre crinière sans la ruiner !

 

Tenniya