Alors qu’à la fin des années 90, on ne jurait que par les produits composés de silicones pour lisser et gainer nos cheveux,  voilà qu’ils ont désormais mauvaise presse et sont accusés de tous les maux. On les suspectait déjà, à tort ou à raison, de boucher les pores de la peau dans les produits pour le visage, mais qu’en est-il réellement pour les cheveux ? Les empêchent-ils de respirer et de profiter des soins ? Sont-ils dangereux ? Faisons le point sur les idées reçues.

Les silicones, des molécules présentes partout

Un peu de science

Les silicones sont des molécules obtenues à partir de silicium pur, par processus chimique. Ils existent sous plusieurs formes, volatiles, fluides, et sont inclus dans les formulations cosmétiques pour différents usages, notamment dans le maquillage pour l’effet optique qu’ils procurent. Pour ce qui est des produits capillaires, les silicones (que l’on reconnaît sur les étiquettes avec ces mentions : dimethicone, trisiloxane, etc.) servent avant tout à gainer et lisser la fibre capillaire.

Les propriétés des silicones

Shampoing, après-shampoing, soin lissant sans rinçage, les silicones sont présents un peu partout dans les produits capillaires. Et pour une raison simple : leurs propriétés très efficaces qui permettent de gainer, lisser, facilitant ainsi le démêlage et la vie de beaucoup de femmes pressées ! Ils protègent aussi contre l’humidité ambiante, et luttent contre les frisottis. Bref, si ce n’est pas la molécule miracle, cela y ressemble.

Les inconvénients des silicones

Un engouement trop important

À la fin des années 90 et au début des années 2000, les produits capillaires comportant des silicones en quantité, étaient non seulement tolérés mais demandés afin de pouvoir raidir et maîtriser ses cheveux, à la manière de Jennifer Aniston dans Friends.

C’est sans doute à ce moment-là que la confusion a commencé à naître. Des produits trop dosés en silicones ont fini par créer une barrière, une sorte de film invisible sur les cheveux mais bien résistant. Ce qui, en effet, empêchait les soins de fonctionner et à la couleur d’accrocher, tout en alourdissant les cheveux. Le combo perdant …

Une prise de conscience

Les propriétés, au départ formidables des silicones, se sont retournées ainsi contre eux. Si bien que depuis on pointe le doigt sur eux, à mesure que les produits naturels prennent de l’ampleur.

Mais depuis ces années de trop plein, les laboratoires cosmétiques ont modifié en profondeur la composition de leurs produits et des dosages afin que les silicones aient l’effet escompté, sans créer de dommages collatéraux. Car, malgré les recherches, il n’existe à l’heure actuelle aucun produit dans la nature qui ait la même efficacité pour gainer, lisser et donc démêler aussi rapidement les cheveux.

 

Les silicones restent un élément essentiel de la cosmétique et des produits capillaires, mais les dosages et les formulations ont beaucoup évolué. Les silicones des années 90 ne sont pas ceux d’aujourd’hui et il est bien sûr possible de passer d’un produit à l’autre, avec et sans silicones, pour tirer les bénéfices de chacun et avoir des cheveux en pleine forme !

 

AP.