Sous cette expression « syndrome du cheveu incoiffable » qui pourrait facilement s’appliquer à toutes celles et tous ceux qui se lèvent avec des épis le matin impossibles à maîtriser, se cache une véritable maladie génétique rare qui touche les enfants en modifiant la structure des cheveux. Elle les rend hirsutes et, par conséquent, impossibles à coiffer. Même après les avoir mouillés, il est illusoire de vouloir aplatir ces cheveux qui, comme des ressorts, remontent toujours.

Heureusement, même si elle complique la vie, cette drôle de maladie du cheveu se résout toute seule avant l’adolescence et n’est absolument pas grave.

Un buzz à faire dresser les cheveux sur la tête

Shilah Madison, la petite fille aux cheveux incoiffables

Il est vrai qu’on peut difficilement s’empêcher de sourire en voyant ces bambins aux cheveux droits comme un I, façon paillasson ou hérisson. Internet aidant, le buzz causé par les photos de cette petite fille aux États-Unis, Shilah Madison, a permis de dévoiler cette situation à ceux qui ne la connaissaient pas et à ceux qui la prenaient pour une plaisanterie.

Cheveu incoiffable – L’INSERM en a fait une très sérieuse étude

C’est déjà un Français qui avait mis au jour cette drôle de maladie en 1973, un dermatologue toulousain l’a ainsi décrit sous le nom scientifique de pili trianguli et canaliculi (on dirait une formule magique, vous ne trouvez pas ?).

Fin 2016, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) sous l’égide de l’ingénieur biochimiste Michel Simon a publié une nouvelle étude dans la très officielle revue scientifique The American Journal of Human Genetics, laquelle va encore plus loin pour comprendre cet étrange phénomène capillaire.

Simplifions les choses

 Une mutation génétique

Cette nouvelle étude a permis de montrer les causes moléculaires du phénomène. Retenez simplement qu’il s’agit d’une mutation de trois gènes, lesquels sont à l’origine de la pousse du cheveu. Deux d’entre eux attaquent le troisième, à savoir la trichohyaline (TCHH) et, selon cette étude, son absence conduit à la rigidification de la fibre capillaire.

Un espoir pour résoudre l’alopécie

Cela pourrait sembler anecdotique, non seulement parce que cette affection est extrêmement rare mais aussi parce qu’elle ne cause pas d’autres soucis de santé que des cheveux ébouriffés et dressés sur la tête.

Détrompez-vous ! D’une part ces résultats aident au diagnostic pour des parents circonspects devant la chevelure invraisemblable de leur enfant, mais l’étude a aussi pour objet de mieux connaître le mécanisme de pousse du cheveu. Et cela, on l’imagine, suscite de nombreux espoirs dans la recherche pour résoudre les problèmes de chute de cheveux et d’alopécie.

 

Au moins, vous voilà déjà rassuré(e)s, si vous avez dépassé l’âge de 8 ans mais que vous croyez que vos cheveux sont incoiffables. Vous ne souffrez certainement pas du syndrome dont nous venons de parler mais peut-être n’avez-vous pas les bons produits et la bonne coupe ? Rassurez-vous, Cheveux Magazine regorge de bonnes idées pour soigner, sublimer votre chevelure et les rendre enfin coiffables !

 

Capucine