Sous le nom scientifique d’alopécie androgénétique, se cache un mal bien plus courant qu’on ne le pense. Autrement appelé calvitie, il concerne avant tout les hommes mais aussi de nombreuses femmes. Contrairement à la chute de cheveux occasionnelle, l’alopécie androgénétique est plus importante et provient d’un trouble hormonal et génétique. Perte de cheveux localisée et progressive, elle entraîne un complexe physique, voire une véritable souffrance psychologique. Mais pour la combattre, il existe des solutions simples et des soins capillaires qui marchent.

Les causes de l’alopécie androgénétique

Les hormones responsables de la chute des cheveux

L’alopécie androgénétique est générée par un afflux d’hormones mâles, les androgènes, qui agissent directement sur le follicule pileux en entrainant une accélération du processus de renouvellement des cheveux. Un phénomène paradoxal qui cause après un certain temps l’arrêt de la repousse. Ainsi, comme une batterie de téléphone, plus il y a de recharges, plus le follicule s’épuise jusqu’à ne plus pouvoir se recharger.

La perte des cheveux chez les hommes

Très courante, l’alopécie androgénétique touche les hommes de tout âge mais elle apparaît généralement autour de la trentaine pour 30 % d’entre eux. Néanmoins 15 à 20 % des hommes sont déjà confrontés à cette calvitie dès l’âge de 20 ans. À partir de 50 ans, c’est un sur deux qui voit ses cheveux s’envoler.

Chez les hommes, la chute des cheveux est concentrée au niveau des golfes, autrement dit de part et d’autre du front, ainsi que sur le vertex qui correspond au sommet du crâne.

La perte des cheveux chez les femmes

Moins connue que chez l’homme, car plus inhabituelle et parfois plus discrète, l’alopécie androgénétique concerne pourtant 20% des femmes à partir de 40 ans. Mais cette chute des cheveux peut apparaître bien avant, à la suite d’un bouleversement hormonal : puberté, grossesse ou ménopause.

Néanmoins plus protégées que les hommes grâce aux hormones féminines, les femmes qui souffrent d’alopécie androgénétique voient leurs cheveux devenir de plus en plus fins, puis inexistants, sur la ligne centrale du crâne, laissant apparaître progressivement le cuir chevelu de façon diffuse.

photo classification ludwig capiderm traitement anti chute maswquer calvitie

Crédits photo : www.capiderm.com

Les solutions à l’alopécie androgénétique

 Les produits capillaires « Cas de Chute »

Selon l’importance de l’alopécie et de son avancement dans le temps, les solutions ne sont pas les mêmes. Dès le début de la chute localisée des cheveux, il est donc essentiel de stabiliser le phénomène en utilisant des soins capillaires, allant des produits capillaires « cas de chute » visant à régénérer le follicule pileux, jusqu’à la lotion capillaire. Un activateur permettra notamment de protéger le bulbe et d’ancrer le cheveu.

Pour redonner de la vitalité à votre cuir chevelu et stimuler la pousse, les instituts capillaires vous proposent des solutions sur-mesure. En soin de cabine, vous pouvez par exemple bénéficier de protocoles pour activer la micro-circulation de votre cuir chevelu.

Prothèses ou greffes, deux solutions pour retrouver une chevelure dense 

Parce qu’il est parfois indispensable pour avoir confiance en soi de passer à une solution simple, les instituts capillaires mettent à votre disposition des prothèses et des perruques si naturelles, avec une implantation si fine, que personne ne pensera que ce ne sont pas vos cheveux. Elles s’adaptent ainsi à votre style et à votre nature originale de cheveux.

photo prothese capillaire homme hairskeen 2017 hairfax norgil aderans

Crédits photo : www.hairskeen.com/fr/

photo perruque henry margu prothese cancer annie davray

Crédits photo : www.henry-margu.fr

Si vous souhaitez néanmoins retrouver une chevelure entièrement naturelle, vous pouvez envisager la greffe de cheveux. Il s’agit d’une décision qui ne se prend pas à la légère et pour laquelle la prise en charge doit être globale et se faire auprès d’un centre médical expert.

L’alopécie androgénétique, bien qu’importante, n’est pas une fatalité. Les soins capillaires et les solutions médicales ont fait des progrès considérables pour apporter à chacune et à chacun, selon sa propre problématique de chute de cheveux, une réponse adaptée.

AP.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer