Si certaines marques capillaires affirment que « les beaux cheveux poussent sur un cuir chevelu sain, tout comme une plante sur un sol fertile », la réalité est plus complexe. En effet, l’état de vos cheveux dépend de votre état de santé et révèle ses forces et ses faiblesses. Prenons quelques exemples…

Vous avez des cheveux cassants

Les cheveux cassants peuvent être dus à la ménopause, ou à un manque de kératine dans le cheveu. La kératine est une protéine qui compose le cheveu, il faut donc en manger suffisamment et privilégier les protéines animales qui seront plus bénéfiques. Une mauvaise circulation sanguine peut aussi être à l’origine de cheveux trop cassants. Concernant les pointes fourchues, elles peuvent avoir les mêmes causes mais il peut également s’agir d’un manque de vitamines ou d’une exposition au soleil ou au sèche-cheveux trop importante.

Vous perdez vos cheveux

Normalement, nous perdons tous environ une centaine de cheveux par jour. Si vous en perdez plus, une source de stress, de fatigue ou encore un choc émotionnel peuvent en être à l’origine. Il faut savoir que les antidépresseurs et les contraceptifs peuvent également causer une chute plus précoce. C’est également le cas des carences en vitamines et minéraux. Vérifiez que vous consommez assez de fer, mangez des céréales complètes et accompagnez vos repas de compléments alimentaires de qualité (riches en zinc et en biotine).

Vos cheveux sont lents à pousser

Une pousse normale est d’environ un centimètre par mois. Si vos cheveux poussent moins ou plus lentement, cela peut être dû encore une fois à une carence en vitamines ou minéraux. Prenez soin de vos pointes et coupez-les régulièrement. En effet, si celles-ci sont abîmées, elles peuvent absorber tous les nutriments, ralentissant ainsi la pousse à la racine.

Vos cheveux deviennent plus fins

Soit vous vous êtes mis à la natation (et le chlore fragilise la kératine de vos cheveux), soit vous avez abusé des colorations qui abîment également la kératine… Le problème peut aussi être hormonal : si vous ne produisez pas assez d’hormones, votre métabolisme ralentit, votre peau devient pâle et vos cheveux s’affinent et ternissent. Cependant, de manière naturelle, les cheveux s’affinent à partir de l’adolescence.

Vous avez des pellicules

Cela peut être le stress, un shampoing trop fort mais aussi un signe de psoriasis, une maladie auto-immune dans laquelle la peau accélère le renouvellement cellulaire.

Votre cuir chevelu vous démange

Il peut être irrité par un shampoing ou être allergique à des teintures mais cela peut également être dû à de l’eczéma, qui se manifeste par des rougeurs et de la sécheresse.

Vos cheveux sont secs

Ils manquent de souplesse, frisottent et s’emmêlent. Cela signifie que les sécrétions de sébum sont insuffisantes. La cause principale est une mauvaise circulation sanguine au niveau du cuir chevelu. Les permanentes, le chlore, les colorations trop fréquentes ou un sèche-cheveux trop chaud peuvent être à l’origine de cette sécheresse.

Vos cheveux sont gras

Ce phénomène peut faire suite un stress ou à un dérèglement hormonal, mais aussi à une alimentation trop riche en « mauvaises » graisses.

 

Si vos problèmes persistent, n’hésitez pas à consulter un institut spécialisé dans les problématiques du cuir chevelu ou un dermatologue.