Dans les nombreuses solutions pour lutter contre la chute de cheveux, certaines sont méconnues du grand public. On parle souvent de solutions correctrices comme la greffe, mais pour les personnes ayant encore un capital cheveu, la médecine offre plusieurs alternatives. Aujourd’hui, on vous propose de découvrir le P.R.P. (Plasma Riche en Plaquettes) que l’on retrouve dans les centres médicaux capillaires et esthétiques.

Un soin médical

Utilisé depuis 20 ans en médecine, il est aujourd’hui employé à un champ d’applications très large. Grâce à son action «facteur de croissance», il facilite la multiplication des cellules et aide à la cicatrisation.

Concernant la chute de cheveux, le P.R.P. est une solution envisagée pour stimuler en profondeur le renouvellement cellulaire. Il régénère alors le follicule pileux en activant la microcirculation et, de facto, la repousse.

Comment se déroule le PRP ?

Avant tout traitement, une consultation médicale est nécessaire pour établir un bilan capillaire complet. On peut alors vous demander d’effectuer divers examens : trichogramme, prise de sang, recherche bactériologique…

Si le P.R.P. est la solution qui vous correspond le mieux, un prélèvement sanguin est effectué puis centrifugé. Cette action permet de séparer les différents composants du sang, en fonction de leur densité. Ce « concentré de plaquettes » est alors isolé du plasma et des globules rouges, pour être utilisé sur les zones clairsemées. Deux techniques sont alors possibles : l’injection ou l’application (à l’aide d’une roulette à micro-picots).

 

 

Crédit photo : www.capiderm.com

Crédit photo : www.capiderm.com

 

 

Une séance de P.R.P. dure environ une heure. Pour une cure complète, il est conseillé d’effectuer un rendez-vous par mois pendant trois mois puis un rendez-vous de consolidation, trois à six mois après.

CM