Maladie bénigne et chronique de la peau, qui se traduit par des petites plaques rouges et diffuses, la dermite séborrhéique peut concerner l’ensemble du visage. Néanmoins, dans la plupart des cas, elle se concentre avant tout sur le cuir chevelu. Elle est à l’origine de démangeaisons et de pellicules grasses qui troublent la vie quotidienne. Car si la dermite séborrhéique n’a aucun caractère de gravité, elle peut en revanche être la source de complexes esthétiques. Afin de s’en débarrasser, ou au minimum de prévenir la survenue des poussées, une analyse du cuir chevelu est une première étape essentielle.

Une maladie chronique de la peau

Les hommes plus touchés que les femmes

La dermite séborrhéique touche environ 3 % de la population. Le plus souvent, les personnes qui y sont confrontées ont entre 18 et 40 ans, les hommes étant beaucoup plus touchés que les femmes, surtout en vieillissant. Un phénomène qui pourrait s’expliquer par une production plus importante de sébum.

Les plaques de dermite séborrhéique ne sont pas constantes, elles arrivent par poussées. Ces crises temporaires mais répétitives confèrent à la maladie son caractère chronique.

Des causes mal identifiées

Comme beaucoup d’affections qui touchent l’épiderme, on n’en connaît pas réellement la cause même si des hypothèses sont avancées. Comme, par exemple, une réaction à un champignon naturellement présent sur la peau et une inflammation due à une surproduction de sébum. Le renouvellement cellulaire s’accélère et entraînerait la formation des plaques, lesquelles finissent par desquamer et donc par former des pellicules. Le stress, l’humidité, ou d’autres problèmes de santé plus sérieux peuvent aussi en être à l’origine.

Les conséquences

 Plaques rouges et irritations

Les manifestations de la dermite séborrhéique sont caractéristiques : des plaques rouges et diffuses qui ne sont pas toujours visibles quand elles atteignent le cuir chevelu, mais qui peuvent également toucher le visage dans les zones où le sébum est le plus sécrété. Ces plaques causent des démangeaisons et par conséquent des irritations dues au grattage, soit un véritable cercle vicieux.

 Pellicules

Les pellicules générées par la dermite séborrhéique sont grasses et jaunâtres. Ces desquamations ont la particularité de ne pas tomber en neige sur les épaules comme les pellicules sèches, mais de former des petites croûtes qui se détachent du cuir chevelu et restent coincées dans les cheveux.

Les solutions pour s’en débarrasser

 Analyser

Afin de s’assurer que vos irritations et vos pellicules sont bien les conséquences d’une dermite séborrhéique, optez pour un bilan capillaire au sein d’un institut spécialisé dans les problématiques du cuir chevelu. Une analyse poussée va déterminer précisément le taux de sébum et les caractéristiques de vos plaques et pellicules, afin de vous proposer les meilleures solutions.

Rééquilibrer le cuir chevelu

Dans le but de retrouver un cuir chevelu sain, il faut en priorité l’apaiser grâce à des produits synergiques entre eux et formulés pour lui rendre son équilibre, grâce à une action anti-irritante. Selon la fréquence de vos crises de dermite séborrhéique ou entre deux poussées, pensez à utiliser un soin lavant qui va rééquilibrer l’écosystème cutané et donc la production de sébum. En complément, l’application d’une lotion capillaire une à deux fois par jour, en fonction de vos besoins, calmera vos démangeaisons.

 

La dermite séborrhéique, a fortiori quand elle est étendue, doit être traitée auprès d’un dermatologue. Néanmoins, dans de nombreux cas, des produits formulés pour rééquilibrer et apaiser le cuir chevelu sont très efficaces au quotidien.

AP.