La détox capillaire ou hair detox, la solution pour retrouver des cheveux en pleine forme ? L’idée n’est pas nouvelle. Mais les tendances qui invitent à retourner au naturel remettent régulièrement ce concept sur le devant de la scène. Alors comment éliminer les résidus qui ternissent ses cheveux et purifier vraiment son cuir chevelu ? Et quelles sont les autres solutions pour un cuir chevelu sain ?

Qu’est-ce qu’une détox capillaire ?

Redonner du souffle aux cheveux et au cuir chevelu

Un environnement pollué, des cheveux coincés sous un bonnet tout l’hiver, des produits mal adaptés à leur nature : soit un cocktail des plus nocifs pour la fibre capillaire. Les racines ne respirent plus, les longueurs sont étouffées sous un amas de molécules plus ou moins recommandables et deviennent ternes.

Détox oui, no poo non

Le diagnostic est clair : il vous faut une détox capillaire. Mais qu’est-ce que cela signifie véritablement ? S’agit-il de passer au no poo, autrement dit à cette méthode visant à ne plus utiliser les shampoings classiques ?

Le no poo est un concept 100 % naturel qui a pour but de ne plus utiliser de shampoings et de produits traditionnels et de faire de moins en moins de lavages. Alors que la détox capillaire, si elle a des accents naturels, elle peut l’être … ou pas du tout !

Le but d’une détox capillaire

Le hair detox consiste à éliminer tous les résidus et les molécules indésirables qui se trouvent à la fois sur le cuir chevelu et sur les longueurs. Il s’agit donc de purifier toute votre chevelure pour lui donner un coup de frais.

La détox capillaire a aussi pour objectif de redonner du souffle à votre cuir chevelu et aux racines. Car c’est bien là, à la naissance des cheveux, que tout se passe. Ils y trouvent les nutriments nécessaires à leur pousse et à leur bonne forme, grâce à la micro-circulation sanguine. Ainsi détoxifié, le cuir chevelu respire et est au maximum de sa forme.

Comment faire une détox capillaire ?

Pour faire une détox capillaire, il y a différentes méthodes. Le but étant dans tous les cas de débarrasser ses cheveux des polluants et des résidus, sans pour autant les agresser. Pour cela deux étapes sont nécessaires :

Laver et purifier

Il existe désormais bon nombre de shampoings detox ou purifiants, ou encore de « boues » détox, voire même des masques avant-shampoing, qui permettent de nettoyer en profondeur et d’éliminer les résidus.

Cependant, si vous souhaitez une détox naturelle, vous pouvez opter pour un mélange :

d’1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude

d’1/2 verre d’eau

de 2 gouttes d’une huile essentielle purifiante, citron ou menthe poivrée par exemple.

Attention, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, faites l’impasse sur les huiles essentielles.

Si vous avez les cheveux colorés, évitez ce mélange qui pourrait faire dégorger les pigments.

Laissez fondre le bicarbonate dans l’eau puis appliquez le mélange sur vos racines et vos longueurs en massant très délicatement. Ne frottez surtout pas.

Cette légère exfoliation va également permettre de réveiller les follicules pileux en accélérant la micro-circulation sanguine.

Rincez vos cheveux parfaitement, puis, au dernier rinçage, mélangez un ¼ de verre de vinaigre de cidre à un verre d’eau et versez sur vos longueurs. Rincez une dernière fois avec de l’eau très froide. Vos cheveux sont alors totalement purifiés.

Soigner

Cette détox entraîne bien sûr un assèchement de la fibre capillaire qu’il faut tout de suite combler.

Sans pour autant remettre immédiatement ses cheveux dans une routine habituelle, un baume nutritif, riche en céramides et huile de coco leur donnera les nutriments nécessaires tout en les laissant légers et faciles à coiffer.

Pour un soin fait maison, un bain d’huile végétale, avec de l’huile de jojoba par exemple, est une bonne solution. Mais cela nécessitera un shampoing supplémentaire.

À quelle fréquence faut-il faire une détox capillaire ?

Une détox capillaire est utile quand vous sentez que vos cheveux sont trop lourds, que vous avez utilisé trop de produits qui n’étaient pas forcément indiqués pour votre nature de cheveux. De même, quand vous constatez qu’ils sont ternes ou que les racines sont grasses de plus en plus vite.

Le hair detox doit, dans tous les cas, rester une exception. Dans le cas contraire, en voulant trop purifier, vous allez stimuler à l’excès les glandes sébacées, lesquelles vont réagir en produisant encore plus de sébum. Pour éviter ce cercle vicieux, une détox une fois par mois grand maximum est préconisée.

Les autres solutions pour retrouver un cuir chevelu sain

Les détox capillaires ne sont pourtant pas la solution pour des problèmes plus importants. Elles concernent avant tout les cuirs chevelus sains.

Car si vous avez un cuir chevelu sensibilisé, qui démange, des pellicules dont vous ne parvenez pas à vous débarrasser, ou tout autre problème qui le rend inconfortable, la détox capillaire ne sera pas d’une grande aide. Au contraire, elle risque d’être contre-productive.

Pour trouver une méthode personnalisée, prenez plutôt rendez-vous dans un institut capillaire où des professionnels du cuir chevelu vous proposeront un bilan complet et sérieux. Celui-ci permettra de comprendre quelles sont les causes exactes de vos irritations et vous apportera des  http://www.hairfax.fr/solutions solutions concrètes et sur-mesure.

Pour une détox capillaire réussie, choisissez dans tous les cas la méthode et les produits qui vous conviennent le mieux. Quant aux problèmes affectant le cuir chevelu, préférez toujours l’avis d’experts.