Du naturel et du bio par-ci, du vegan par-là. Un véritable phénomène de mode, mais quelles sont réellement les différences entre tous ces produits ? Certains sont plus sains, d’autres plus coûteux. On fait le point avec vous pour tout savoir sur les cosmétiques capillaires naturels, bios ou vegans.

Vous l’avez sans doute remarqué, la tendance du moment est aux soins naturels, bios et vegans. Que ce soit par conviction personnelle ou par simple effet de mode, les produits de ce type sont bien nombreux sur le marché. Il est donc difficile d’y voir clair avec toutes ces appellations différentes. Suivez le guide, Cheveux Magazine vous explique tout.

Les produits naturels

Les cosmétiques capillaires naturels acquièrent de plus en plus de notoriété. En effet, les consommateurs sont davantage interpellés par les matières premières et l’empreinte écologique de leurs produits de beauté. En 2018, le chiffre d’affaires mondial de ce marché a atteint la somme record de 9 milliards d’euros. Mais que se cache réellement derrière le terme bien large de « naturel » ? Il faut savoir que ce type de cosmétique n’a pas encore de réglementation encadrée, mais ils répondent tout de même à certaines exigences. Premièrement, un cosmétique dit naturel n’est pas forcément composé d’actifs biologiques. Leurs ingrédients proviennent d’un commerce de matières premières durable et équitable. Ils sont généralement exempts d’additifs comme les paraffines, les dérivés du pétrole, les conservateurs synthétiques… Et ne sont pas testés sur les animaux.

Les produits bios

Entre le bio et le naturel, la frontière est mince. Pour qu’un produit soit considéré comme bio, sa composition doit contenir un minimum de 10% d’actifs issus de l’agriculture biologique. Si les composants naturels ne sont pas bios, le produit ne le sera pas non plus. Il faut également savoir que les cosmétiques capillaires biologiques sont avant tout des produits labellisés. Ils reçoivent une certification officielle car ils répondent à des critères très précis de composition et de fabrication. Il existe deux labels en France (Ecocert et Qualité France) et un en Europe (BDIH). À la différence avec les cosmétiques naturels, ils doivent afficher clairement leur pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle et celui des ingrédients d’origine biologique. Les produits bios sont bien souvent conçus à partir de cires, d’eaux florales et d’huiles végétales. De nombreux produits bios, à base de plantes notamment, s’adaptent mieux aux peaux sensibles car la qualité des ingrédients est en général plus élevée.

Les produits vegans

L’univers des produits de beauté évolue bien vite. Vous avez donc sûrement entendu parler des cosmétiques vegans. Ceux-ci sont certifiés comme ne contenant aucun composant d’origine animale. En cosmétique, de nombreuses matières d’origine animale sont traditionnellement utilisées. Ce qui peut paraître assez étonnant. Il y a notamment le lait d’ânesse, le miel, la cire d’abeille ou encore la kératine (extraite des poils et de la peau de certains animaux). Les tests sur les animaux sont bien évidemment eux aussi proscrits des soins vegans. Pour s’en assurer, il faut chercher le logo « Cruelty free ». Les matières premières des produits vegans sont donc uniquement d’origine végétale.

Pour aller encore plus loin dans un mouvement d’éco-consommation responsable, vous pouvez également faire attention aux emballages. Certains d’entre eux sont désormais recyclables et ne contiennent aucune substance toxique pour l’environnement.

La thématique des cosmétiques naturels vous intéresse, vous pouvez vous réjouir, de nombreux sujets similaires sur Cheveux Magazine seront traités cette année. « Un petit geste pour l’environnement, un grand pas pour l’humanité ». Affaire à suivre…