À mesure que les tendances pastel ont pris le pas sur toutes les autres en matière de colorations originales, de nouvelles nuances sont apparues. Le blorange, contraction entre blond et orange, fait figure de n°1 parmi elles. Car cette appellation regroupe différentes variations et permet une multitude de customisations pour une couleur 100% perso ! 

Le blorange, mix entre blond et orange

Le blorange, à l’origine

Alors qu’auparavant, avoir une nuance orange sur les cheveux était synonyme de ratage de couleur, la teinte acidulée a pris sa revanche. Les colorations pop en général sont devenues plus qu’une tendance, elles sont aujourd’hui une vraie lame de fond. Laquelle touche à la fois les adolescentes et les femmes en quête d’originalité.

Comme s’il faisait partie d’un nuancier Pantone®, le blorange apparaît dans les couleurs allant du pêche au corail et de tous leurs dérivés. Autrement dit, toutes ces couleurs qui sont à la frontière du orange et du rose, sans se décider pour l’un ou l’autre.

Si cette coloration a été prise d’assaut à un moment où à un autre chez les stars, actrices ou chanteuses, à l’image de Sienna Miller ou Katy Perry, c’est pourtant le commun des mortels qui l’a popularisée.

 

Les réseaux sociaux, Instagram et Pinterest en premier lieu, regorgent du blorange sur des anonymes depuis la fin de l’année 2016. Et tout au long de 2017, il a été la figure de proue des colorations pastel.

Le blorange et ses subtilités

Le blorange, en véritable caméléon, s’adapte et permet une customisation en fonction de ses envies et de sa couleur d’origine. Pour cette raison, il ne risque en aucun cas le mauvais goût.

Les brunes qui ne veulent pas passer par l’étape décoloration sur toute la chevelure peuvent l’adapter à leur couleur façon ombré hair. Ce qui garantit une couleur à la fois pop et qui adoucit les traits, un très bon compromis !

Si la décoloration est possible ou si vous avez les cheveux déjà blonds, le blorange sur la totalité de la chevelure s’accordera d’autant mieux aux teints clairs. Mais que vous ayez les yeux clairs ou non, peu importe, le blorange ne fait pas de distinctions et souligne tous les visages.

  

Le blorange, une couleur à soigner

Adopter une nouvelle routine capillaire

Toutes les couleurs pastel sont, a priori, difficiles à soigner et à conserver. En effet, trop de lavages avec des produits peu indiqués pour elles et le temps passant, la couleur peut dégorger.

Afin d’éviter cela, plusieurs solutions s’offrent à vous. Elles demandent peu de temps et s’insèrent dans une routine capillaire classique.

Des soins ciblés pour conserver sa couleur

Pour garder votre couleur blorange le plus longtemps possible, utilisez un soin lavant prolongateur de couleur. Riche en quinoa et ambre, il permet de fixer la couleur sur le long terme tout en soignant la fibre capillaire grâce à ses propriétés anti-oxydantes et hydratantes.

Finalisez votre shampoing en appliquant un baume protecteur qui démêlera vos cheveux en douceur tout en leur apportant un soin intense. Enfin, complétez cette routine par une crème de soin quotidienne qui hydratera vos cheveux tout en les protégeant des conditions extérieures. Vent, pluie et pollution n’abîmeront plus votre couleur !

Le blorange n’est pas une couleur passe-partout, pourtant il permet aux plus timides qui voudraient un soupçon de fantaisie dans leurs cheveux de sauter le pas sans risque. Bien sûr, il vaut mieux s’adresser à un coiffeur ou une coiffeuse en qui l’on a confiance et utiliser ensuite les bons produits pour conserver son blorange, à la fois pop et romantique, comme au premier jour.